Constellation familiale et maieusthésie, les interactions

La maïeusthésie, une pyschotérapie brève et très puissante

La maïeusthésie est une forme de psychothérapie brève, très puissante pour guérir les blessures du passé. Elle commence à être bien connue du public et nous allons voir ci-dessous ses interactions avec les constellations familiales.

La maïeusthésie a été développée par Thierry Tournebise qui est un homme d’une délicatesse et d’une intelligence rares. Isabelle Padovani, que j’apprécie infiniment, le cite régulièrement comme étant l’un des thérapeutes et enseignants qui l’ont inspirée dans son chemin de thérapeute.

Présentation rapide de la maïeusthésie

Lorsqu’il y a trop de souffrance suite à un choc émotionnel (violence, abus,…), la part de soi qui est en souffrance vitale se met à l’abri et se protège, elle disparait de notre psyché consciente. Cependant notre psyché n’est saine face à la vie que lorsque tous ses éléments sont conscients et intégrés. La part de soi qui a disparu cherche alors à tout prix à revenir à la conscience : elle envoie pour cela des symptômes pour se rappeler à nous

Un élément essentiel de la maïeusthésie est que le symptôme est vu positivement : c’est le seul moyen trouvé par cette part cachée pour attirer notre attention et nous permettre d’aller à sa rencontre.

Le seul enjeu de la thérapie est alors de retrouver cette part disparue de nous-même, de la reconnaître et de la réintégrer.

La pertinence des constellations familiales avec la maïeusthésie

En constellation, on prend habituellement des représentants pour les personnes de sa généalogie. On peut aussi représenter des symboles (la vie, l’argent, la mort, la réussite,…), des organes (en cas de maladie) ou encore soi-même à différents âges de la vie.

En lien avec la maïeusthésie, on peut ainsi :

  prendre un représentant pour soi-même, heureux, juste avant le choc émotionnel ;

– puis un autre représentant pour soi-même juste après le choc, en état de sidération, et représenter ainsi cette part de soi, cachée au plus profond et qui a disparu de notre psyché ;

– et enfin un autre représentant pour soi-même à l’âge adulte, quand nous faisons ce que nous pouvons avec ce qui nous dépasse : nos symptômes ;

– on peut bien sûr ajouter d’autres représentants pour préciser le contexte de ce qui s’est passé.

Au final, tous les éléments de notre psyché, les « cachés » et ceux qui nous sont conscients, sont là sous nos yeux à travers ces représentants. C’est très puissant thérapeutiquement de voir et de réintégrer la part de soi qui a subi la violence, sans que l’adulte de maintenant ait à revivre cette même violence.

J’ai maintenant la joie de proposer en individuel ou en groupe, un mélange de constellation familiale et de maïeusthésie. Je passe de l’une à l’autre de ces méthodes selon ce qui semble le plus utile pour chacun.

A bientôt la joie de partager ce chemin avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *