Constellations familiales et chamanisme

Les constellations familiales ont notamment pour origine des rituels chamaniques qui mettent en scène des situations relationnelles familiales. Le but de ces rituels est de se reconnecter profondément à sa famille, à l’ensemble de son clan, pour retrouver sa place parmi ses proches. Cela permet à l’amour bloqué de recirculer et, à la personne, de se détendre en étant à nouveau reconnue, intégrée et aimée à l’intérieur de son clan. 

Cette reconnexion va jusqu’à reconnaître que la personne est pleinement habitée par ses ancêtres. Il s’agit de se relier profondément à leur force, à leur générosité (et, s’il y a eu de la violence, il est proposé de traverser les générations violentes pour remonter jusqu’à « la source »).  

Dans la vision du monde du chamanisme, il est parfois dit que les âmes de certains ancêtres sont perdues. Il s’agit alors de récupérer ces âmes pour les ramener et les remettre à leur juste place dans la société des hommes parmi les morts qui sont honorés… Cela permet de laisser les vivants vivre pleinement leur vie dans la force de leurs ancêtres. 

Tout ce qui vient d’être écrit sur le chamanisme est très proche de ce que proposent les constellations familiales. Les façons de faire sont parfois différentes… et si peu différentes sur le fond !  

Bert Hellinger réunit deux mondes : le traditionnel et le contemporain

Le fondateur des Constellations, Bert Hellinger, a été jésuite et directeur d’école pendant vingt ans chez les Zoulous, en Afrique du Sud. Il s’est ensuite marié, a étudié de nombreuses formes de thérapies occidentales avant de fonder les constellations familiales. Les constellations rassemblent ainsi le meilleur des deux mondes, traditionnel et contemporain. 

La dimension chamanique des constellations se révèle par plusieurs aspects, et d’abord par ce qu’on appelle « le champ ». En constellation, c’est l’espace physique de la salle qui se transforme, par l’intermédiaire des participants, en un espace psycho-magique où se révèlent les discordances relationnelles d’une famille et grâce auquel on peut réorganiser, harmoniser les relations. 

Les aspects chamaniques de cette technique se révèlent aussi quand un représentant est  « pris par l’âme » de la personne qu’il représente, et qu’il ressent dans son corps les émotions provoquées par… Par quoi ? Par la mise en relation avec les autres figurants ? Ou par la reconnexion à cette autre énergie qui nous anime tous ?… Les deux façons de voir me semblent juste et c’est la force des constellations que d’intégrer ces deux mondes.  

Car, que se passe-t-il quand une parole de solution (une phrase proposée par le constellateur pour harmoniser la situation en fin de constellation) fait éclater de rire ou tomber en pleurs une personne ? Que se passe-t-il quand la vision d’un système reconfiguré amène un apaisement profond à la personne et la certitude que s’ouvre une nouvelle ère dans sa vie ?  Et comment tout cela est-il possible, souvent, en une seule séance ? 

La meilleure « réponse » à ces questions me semble être que les constellations, comme le chamanisme, nous reconnectent au mystère de la vie, à « cela » qui est bien plus grand que nous. Prenons l’exemple d’une femme enceinte qui voit la vie grandissant en elle : c’est bien au-delà de tout ce qu’elle peut « comprendre », et peu importe son niveau de connaissance médicale.  

Il s’agit de se reconnecter au mystère de la vie qui nous anime, en lien avec ceux qui nous entourent.  

Les points communs entre constellations familiales et chamanisme

Les éléments majeurs communs aux constellations et au chamanisme me semblent être les suivants : 

  • le travail se fait en groupe, dans une mise à disposition de chacun au service d’une des personnes du groupe qui traverse un moment difficile de sa vie ; 
  • le langage n’est PAS utilisé pour raconter, comprendre ou expliquer, mais pour guérir ; 
  • il s’agit d’aller « chercher l’information » ailleurs… Dans la puissance énergétique et systémique du groupe, pour les constellations ; ou grâce au voyage du chaman dans un autre monde… Chaque méthode le fait à sa façon ; 
    Le constellateur comme le chamane se libère (autant que faire se peut !) de son jugement par l’inspiration : il devient le messager et non pas l’interprète de ce qui se passe ; 
  • le travail se fait à partir d’un état de conscience modifiée, état plutôt léger en constellation (encore que…), parfois plus profond dans le Chamanisme ; 
  • les séances se déroulent hors du temps (même si on peut mesurer leur durée en minutes ou en heures) : les morts peuvent s’exprimer, le futur peut intervenir… Et la partie thérapeutique est instantanée, même s’il lui faut parfois un certain temps pour agir. 

Les différences entre constellations familiales et chamanisme

Quelles sont les différences entre les deux pratiques ? Comparé aux constellations, le chamanisme  : 

  • est très connecté avec la nature ; 
  • utilise le tambour pour générer l’état modifié de conscience (il est à noter que certains constellateurs l’utilisent aussi) ; 
  • propose de nombreux rituels, souvent longs, comme par exemple les huttes de sudation ou la quête de vision ; 
  • pratique le voyage chamanique, dans le monde du milieu, le mode d’en-bas et celui d’en-haut ; 
  • propose d’aller chercher son animal  totem. 
  • On peut aussi noter que le rôle des  chamans est souvent plus intense que celui des constellateurs ; le chaman « incorpore » les esprits des ancêtres ou de la nature et peut partir en transe…  Il est en lien avec le monde des esprits et fait le lien entre le monde des hommes et celui des esprits.  

Les points plutôt spécifiques aux constellations sont les suivants : 

  • il y a une grande puissance thérapeutique à seulement «  voir » ce qui est, la situation telle qu’elle est et à la voir représentée de l’extérieur avec les représentants ; 
  • les phrases échangées entre représentants (sur proposition du constellateur)  sont très puissantes… Elles sont là pour guérir et non pas pour expliquer ! 

En conclusion, les constellations familiales et le chamanisme ont des origines similaires, dans une connexion à cet au-delà vital qui nous porte tous. Les différences majeures sont dans le fait que le chamanisme est en connexion forte avec la nature et que les constellations ont intégré des influences thérapeutiques occidentales. Leur ressemblance essentielle est que ces deux méthodes cherchent à aider efficacement les personnes en difficulté à partir de l’espace non mental qui se crée quand un groupe de personnes de bonne volonté se réunit avec l’intention d’aider l’un-e des leurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *